Barrières sémantiques

L'idée de base

Compte tenu du grand nombre de langues parlées dans le monde, il n'est pas étonnant que le sens d'un message puisse être facilement perturbé. Chaque langue possède son propre ensemble de signes, de significations et de symboles. Si vous demandez à un ami nord-américain de vous appeler un taxi, il s'empressera de commander une voiture pour venir vous chercher. En revanche, si vous demandez à un ami sud-américain de vous appeler taxi, vous aurez peut-être un nouveau surnom.

Pour comprendre ce que sont les barrières sémantiques, il est important de comprendre d'abord ce que signifie la sémantique. La sémantique est l'étude du sens, des signes et des symboles utilisés pour la communication. Le mot est en fait dérivé du mot grec "sema" qui signifie "signes". Les barrières sémantiques sont donc des obstacles à la communication qui déforment le sens du message envoyé.

Les erreurs de communication peuvent être dues à différentes situations qui constituent la barrière sémantique entre l'émetteur et le récepteur. Ces situations, pour n'en citer que quelques-unes, peuvent être la langue, l'éducation ou les différences culturelles. Il existe deux types de barrières sémantiques dans la communication : les barrières dénotatives et les barrières connotatives.

Une barrière dénotative est une différence dans la définition ou le sens d'un mot utilisé par l'émetteur et le récepteur. En fin de compte, l'expéditeur et le destinataire ne sont pas d'accord sur le sens d'un mot, ce qui entraîne une mauvaise communication. Prenons l'exemple du mot "jumper". En anglais britannique, le terme "jumper" désigne un vêtement à manches longues qui se porte par-dessus la tête. En anglais américain, un pull est appelé sweater. Ces différences dénotatives peuvent certainement causer une certaine confusion lors d'un voyage à l'étranger, à Londres.

Une barrière connotative fait référence à la différence de sens en fonction de situations et de contextes abstraits différents. L'émetteur et le récepteur connaissent le sens du mot, mais utilisent le sens qui correspond au contexte de la conversation. Le mot "courant" est un bon exemple de ce type de barrière. L'expéditeur et le destinataire savent que le mot "courant" peut signifier "à jour" ou "un flux d'eau". Cependant, le contexte de la conversation dans lequel le mot est utilisé indiquera au destinataire ce que l'expéditeur veut dire.

Termes clés

Expéditeur : l'initiateur de la communication, la personne qui envoie un message.⁴

Récepteur : la personne à laquelle le message est envoyé.⁴

Message : l'expéditeur encode son idée dans un message, qui prend la forme d'un langage verbal, non verbal ou écrit.⁴

Barrière sémantique : obstacles à la communication qui déforment le sens d'un message envoyé d'une manière autre que celle prévue.

Barrière dénotative : différence de définition ou de sens d'un mot utilisé par l'émetteur et le récepteur.¹

Barrière connotative : différence de sens en fonction de situations et de contextes abstraits différents¹.

L'histoire

Pour comprendre les barrières sémantiques, il est important de comprendre la théorie de la communication. La communication est le processus d'échange d'informations et de compréhension commune entre deux personnes⁵. Pour qu'il y ait communication, il faut qu'il y ait une compréhension commune. S'il n'y a pas de compréhension entre l'émetteur et le récepteur, il n'y a pas de communication.

Tout échange de communication comporte plusieurs éléments communs.⁴ Premièrement, il y a toujours un expéditeur et un destinataire. L'expéditeur est la personne qui envoie un message, tandis que le destinataire est la personne à laquelle le message a été envoyé. Le message, dans la théorie de la communication, est l'idée codée et envoyée par l'émetteur dans un langage verbal, non verbal ou écrit. Les messages sont transmis par l'intermédiaire d'un support, puis le récepteur du message décode le message en informations. Parfois, il peut y avoir du bruit qui déforme ce message. Un exemple de bruit serait une barrière linguistique, des émotions ou des attitudes.

Tous les éléments du processus de communication affectent la qualité d'un échange de communication. Un problème dans l'un de ces éléments peut entraîner une communication inefficace⁵. Il existe de nombreux obstacles à une communication efficace.

  • Il existe des barrières de processus, qui comprennent tout ce qui entrave le processus de communication, comme une barrière moyenne. Imaginez que vous ayez un problème avec votre collègue. Au lieu de lui parler en face à face, vous décidez de lui envoyer un courriel au ton ferme dans le feu de l'action. Il peut en résulter une barrière moyenne, lorsque le canal par lequel le message a été envoyé conduit à un malentendu.
  • Il peut également y avoir des barrières physiques, qui sont des obstacles tangibles à la communication, comme la distance entre deux personnes.
  • Enfin, il y a les barrières sémantiques, qui font référence aux mots que nous choisissons, à la manière dont nous les utilisons et au sens qui leur est attaché. Elles peuvent également être considérées comme du "bruit" qui modifie le sens du message envoyé par l'expéditeur au destinataire. ⁵

Conséquences

Les barrières sémantiques peuvent apparaître dans de nombreux domaines, notamment dans la communication interpersonnelle, les interactions sociales et sur le lieu de travail. Une communication efficace entre les membres du personnel est essentielle pour que les entreprises donnent le meilleur d'elles-mêmes ; il est donc important de savoir à quoi ces barrières peuvent ressembler.

Les expressions idiomatiques constituent une barrière sémantique courante.⁷ Il s'agit de phrases dont le sens figuré est différent du sens littéral. Venir voir un collègue et lui demander de vous donner un coup de main peut sembler très différent pour l'expéditeur et pour le destinataire.

L'une des plus grandes barrières sémantiques est peut-être la barrière linguistique, dans la mesure où le destinataire ou l'expéditeur n'est pas un locuteur natif de la langue utilisée. Les mots peuvent se perdre dans la traduction, ce qui entraîne une mauvaise communication du message.

Les blagues peuvent également constituer des barrières sémantiques. Parfois, pour de nombreuses raisons, une blague peut ne pas être perçue comme elle devrait l'être. Elle peut alors paraître peu drôle ou tout simplement inappropriée. Il est important d'être conscient de la culture et de la langue de votre public lorsque vous utilisez l'humour dans un contexte interpersonnel. Le jargon, l'argot et la terminologie technique peuvent créer des barrières sémantiques. Ce que l'on peut considérer comme de l'argot dans sa culture ou sa langue peut très bien avoir une toute autre signification selon le point de vue d'une autre personne.²

Controverses

Ce qui est formidable avec les barrières sémantiques, c'est que, pour la plupart, elles peuvent être évitées.⁶ Oui, vous avez bien lu. La communication peut être beaucoup plus efficace et engageante si nous prenons un peu de temps pour comprendre comment être clair et direct. Voici quelques conseils pour y parvenir, tant dans notre vie personnelle que sur notre lieu de travail :

  1. Soyez explicite lorsque vous vous exprimez. Essayez de ne pas être sarcastique ou de ne pas parler en code. Soyez direct dans vos attentes afin d'éliminer tout risque d'interprétation erronée.
  2. Soyez un auditeur actif. Le contexte est essentiel pour comprendre un message. En pratiquant l'écoute active, on peut reconnaître comment l'autre personne se sent et s'exprime.
  3. Soyez conscient des différences culturelles. Compte tenu de la diversité de notre monde, il est important d'être conscient du contexte culturel du destinataire lorsqu'on essaie de lui faire passer un message. En établissant une compréhension commune, on peut rendre la communication interculturelle beaucoup plus facile et instructive.

En cas de doute, renseignez-vous. Ne supposez jamais ce que l'expéditeur essaie de dire si vous n'êtes pas sûr. Il est toujours préférable de lui demander de clarifier son message plutôt que de partir d'un sens erroné.

Étude de cas

Barrières sémantiques sur le lieu de travail

Les barrières sémantiques peuvent poser des problèmes importants sur le lieu de travail. Elles peuvent être à l'origine de problèmes avec les collègues, de contre-performances et de difficultés à instaurer une culture d'entreprise.³ Imaginons le scénario suivant. Ninjani travaille comme représentant en télévente. Il est sympathique, extraverti et connaît très bien les produits de l'entreprise. Cependant, ses ventes n'ont pas atteint le quota nécessaire, car il a beaucoup de mal à conclure des ventes et à communiquer efficacement avec les acheteurs. C'est pourquoi il a été convoqué pour s'entretenir avec son supérieur au sujet de ses performances insuffisantes.

En apprenant à connaître Ninjani, le manager découvre qu'il a appris à parler anglais il y a seulement quelques années. On comprend mieux comment des barrières sémantiques, notamment dénotatives, peuvent apparaître dans les interactions avec les acheteurs potentiels et conduire à sa sous-performance.

Ce n'est qu'un bref exemple de la manière dont les barrières sémantiques peuvent affecter la communication, en particulier sur le lieu de travail. Il est important que les managers et les dirigeants de l'entreprise en soient conscients et créent des opportunités de formation pour les employés.

Contenu connexe de TDL

Métaphore

Lisez ce guide de référence si vous êtes intéressé par un exemple de la façon dont la culture et la linguistique peuvent entraîner des barrières sémantiques. Les métaphores, qui peuvent être assez abstraites, peuvent certainement conduire à des erreurs de communication entre deux personnes.

Analogie

Les analogies sont un autre concept linguistique qui peut entraîner des erreurs de communication entre un émetteur et un récepteur. Lisez ce guide de référence pour en savoir plus sur l'utilisation des analogies en linguistique, en science et en philosophie, et sur la manière dont ce type d'heuristique fonctionne dans les arguments.

Grammaire cognitive

La grammaire cognitive est l'une des approches les plus connues de la structure et du sens en linguistique. Découvrez ici comment la sémantique et les expériences antérieures peuvent modifier la façon dont nous communiquons et comprenons la parole.

Sources d'information

  1. Bajracharya, S. (2018, 15 février). Les barrières sémantiques de la communication. Récupéré de https://www.businesstopia.net/communication/semantic-barriers-communication
  2. Barot, H. (2021, 18 mai). Barriers to Communication in the Workplace (Obstacles à la communication sur le lieu de travail). Extrait de https://franticallyspeaking.com/barriers-to-communication-in-the-workplace/
  3. Beqiri, G. (2019, août 02). Les obstacles à une communication efficace sur le lieu de travail. Consulté sur https://virtualspeech.com/blog/barriers-to-communication
  4. Cheney, G. (2011). La communication organisationnelle à l'ère de la mondialisation : Enjeux, réflexions, pratiques.
  5. Keyton, J. (2011). Communication et culture organisationnelle : Une clé pour comprendre l'expérience professionnelle.
  6. Les barrières sémantiques de la communication : Signification, exemples et comment surmonter les barrières sémantiques. (2021, 07 septembre). Extrait de https://harappa.education/harappa-diaries/semantic-barriers-of-communication#heading_1
  7. Qu'est-ce qu'une barrière sémantique ? définition et signification - Business Jargons . (2016, 09 juillet). Extrait de https://businessjargons.com/semantic-barriers.html
Notes illustration

Vous souhaitez savoir comment les sciences du comportement peuvent aider votre organisation ?